Historique


Un concept architectural unique

Un passé de légende, une passion au présent

L’histoire scolaire de Sainte-Angèle-de-Mérici a commencé en 1868 par la nomination des premiers commissaires d’école. La première préoccupation des commissaires fut de construire une « maison d’école » pour loger les élèves de la classe qu’on avait déjà organisée dans une maison privée. La première école n’avait qu’une salle de classe et une dépendance pour entreposer le bois de chauffage. Le père de l’enfant qui fréquentait l’école devait alors fournir un sixième de corde de bois de chauffage !

Mlle Angélique Michaud fut la première institutrice. Elle fut engagée en juillet 1869 et a alors accepté d’être payée « moitié argent, moitié en bons d’effets marchands ».

Au tournant du siècle, il devenait évident que l’école du village était devenue inadéquate pour loger les élèves. En 1907-1908, il est convenu de construire une nouvelle école et de faire appel aux religieuses de la congrégation du Saint-Rosaire pour y enseigner. En 1910, les religieuses ont pris en charge l’école du village et y ont établi leur résidence.

50 ans plus tard, lorsque l’on construira l’école actuelle, les religieuses joueront toujours un rôle de premier plan dans l’éducation. En 1960, après la construction de l’école, tout près de l’église, on retrouvait, à l’étage de l’édifice, une résidence où logeaient la supérieure et les religieuses enseignantes. On y retrouvait même un parloir et une chapelle !

L’école de Sainte-Angèle a été édifiée au coût de 200 000$ suivant les plans établis par le Département de l’instruction publique. Ces édifices portaient alors le nom d’« écoles de Duplessis » et avaient toujours beaucoup de points en commun, dont une grande salle qui comprenait une scène et qui pouvait être utilisée par les gens de la paroisse. L’école comptait aussi 9 salles de classe et, bien sûr, la résidence pour les religieuses. Elle a été édifiée sur des terrains qui abritaient un ancien cimetière. La solidité de l’édifice ne fait pas de doute puisqu’il a été construit avec des grosses poutres en bois que l’on retrouve même, accolées, dans le plancher.

Lors de la construction de l’école, en 1960, le terrain a été loué par la Fabrique de Sainte-Angèle. D’ailleurs, ce terrain a fait l’objet de nombreuses discussions et transactions, par la suite. Plusieurs démêlés ont eu lieu avec des citoyens pour des portions de terrain. On note des erreurs de cadastre, des empiètements de voisins, des échanges de terrains. On retrouve, dans les archives de la commission scolaire, un épais dossier portant uniquement sur l’histoire de ce terrain.

Des rénovations majeures ont été effectuées à l’école en 1969. Les religieuses avaient alors laissé la place à des enseignantes laïques. La résidence a été réaménagée en salles de classe. En 1994, un incendie (mineur) a entraîné des travaux au 2e étage.

Aujourd’hui, l’école de la Rivière accueille une centaine d’élèves, du préscolaire à la 6e année et une classe d’élèves handicapés et en difficultés d’adaptation et d’apprentissage (EHDAA). Passionnées, efficaces et imaginatives, les enseignantes ont toujours la tête pleine de projets à réaliser afin de permettre aux jeunes d’avoir du plaisir à faire leurs apprentissages.